En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies par nos services. En savoir plus Fermer

 Fermer

Yncréa Hauts-de-France lance ADIMAKER : l’école de ceux qui font aujourd’hui et demain.
En savoir plus

ADIsruptif : un nouveau programme pour co-construire la transformation numérique. 

Yncréa Hauts-de-France et les Facultés de l’Université Catholique de Lille figurent parmi les lauréats de la deuxième vague de l’appel à projets « DISRUPT’ CAMPUS : Un campus étudiants-entreprises pour l’innovation de rupture par le numérique » porté par BPI France.
Yncréa Hauts-de-France - regroupant les écoles d’ingénieurs HEI, ISA et ISEN Lille - et les Facultés de l’Université Catholique de Lille, mettent en place à Lille un module de formation doublé d’un programme d’accompagnement intitulé ADI’sruptif. La finalité est l’entrepreneuriat et l’innovation numérique. Ils associent à cette démarche le TechShop Leroy Merlin et Euratechnologies. 


C’est en mai dernier qu’Yncréa Hauts-de-France a répondu, avec les Facultés de l’Université Catholique de Lille, à cet appel à projet « Disrupt Campus », émis par BPI France, dans le cadre du PIA (Programme d’Investissements d’Avenir) - Fonds pour la Société Numérique. L’appel à projet ouvrait la possibilité d’associer des structures non académiques. Les thèmes de la transition numérique et de l’entrepreunariat ont guidé le choix de deux partenaires : Euratechnologies et le Techshop Leroy-Merlin Lille. Le soutien financier de BPi France apporté à ADI’sruptif est de 900 000 euros sur 24 mois.

Les projets attendus par BPI France devaient répondre au cahier des charges suivant :

Lancé en avril 2017, l’appel à projets Disrupt’ Campus vise à sélectionner des cursus de formation à l’entrepreneuriat et à l’innovation numérique en mode « start-up », portés par un ou plusieurs établissements d’enseignement supérieur (possiblement en association avec un partenaire privés) et associant étroitement des entreprises engagées dans des démarches de transformation numérique.
Les Disrupt’ Campus doivent former les étudiants à l’entrepreneuriat et à la nouvelle économie du numérique, notamment à ses nouveaux modes d’innovation et modèles économiques. Durant leur formation, les élèves doivent participer à un ou plusieurs projets. Pour chacun d’eux, une équipe mixte est constituée associant étudiants et salariés de l’entreprise. Ces projets doivent cibler une problématique réelle de l’entreprise, proposer une solution innovante, si possible en rupture, permise par le numérique au sens large, qu’il s’agisse de technologie, de processus, de procédé, de méthodologie, d’expérience, de modèle économique, etc.

Ce dispositif inédit et original du Programme des Investissements d’avenir (PIA), opéré par Bpifrance avec l’aide de l’ANR, vise deux objectifs. D’une part expérimenter de nouveaux modèles de formation à l’innovation numérique basés sur l’apprentissage par la pratique et mieux préparer ainsi les étudiants à la nouvelle économie du numérique. Et d’autre part, contribuer à la transformation numérique des entreprises partenaires en les confrontant aux approches en rupture des étudiants. L’appel à projets s’est déroulé en deux vagues. 7 projets ont été sélectionnés le 2 mai, et 10 autres le 13 octobre 2017. « L’appel à projets « Disrupt’ Campus » est un dispositif de soutien aux formations à l’innovation numérique et à entrepreneuriat, avec des projets étudiants-entreprises au centre du cursus, financé par le Programme d’Investissement d’Avenir (PIA).

Dans le cursus de formation, des enseignants-chercheurs assureront des interventions et l’encadrement d’une équipe pluridisciplinaire de 5 à 6 étudiants issus des cycles ingénieurs (niveau master) des écoles HEI, ISA et ISEN Lille. Ce module dure un trimestre et délivre 30 crédits ECTS. Chaque équipe projet se positionne sur un sujet réel d’entreprise, portant sur la transition numérique. Le cursus pédagogique et la conduite de projet seront intimement liés. Est visé la conduite de 10 sujets ADI’sruptif par session d’un trimestre, avec un effectif de 50 à 60 étudiants de niveau master (soit 20 sujets, 100 à 120 étudiants par année universitaire).

Une formation en immersion
Une originalité forte réside dans la proposition aux entreprises de réellement cohabiter avec les étudiants et avec les équipes pédagogiques, avec un accès aux environnements innovants et à l’accompagnement (apports méthodologiques et coaching). L’objectif est l’implémentation réelle de la transformation numérique dès la phase de co-conception. Concrètement, cela signifie que l’on propose à des salariés issus des entreprises « commanditaires » de consacrer du temps (1 à 2 jours par semaine sur la durée du trimestre) en présentiel à la conduite du projet. Les dimensions relatives à l’entrepreneuriat et à la transformation numérique, sont traitées avec les  apports des Facultés l’Université Catholique de Lille, des interventions du programme d’incubation d’EuraTechnologies et l’accès au TechShop sur les phases de prototypage.

« TechShop Les Ateliers Leroy Merlin offrira un cadre de travail original et innovant et à l’ensemble des actions et projets menés dans le cadre du dispositif ADIsruptif. Le partenriat dont nous faisons partie concrétise la force d’un écosystème innovant, au service du développement des PME et des entreprises du territoire. »
Julien Ignaszewski, Directeur TechShop Lille

Création de startup ou intrapreneuriat
La proposition inclut l’accompagnement de la suite du projet de l’entreprise soit par une incubation dans l’hypothèse de la création d’une entreprise (par des étudiants ou dans une spin-off), soit par un accompagnement de l’intrapreneuriat et de l’essaimage dans l’entreprise, dans l’hypothèse d’un projet poursuivi en interne.
Le programme a reçu des lettres de soutien des acteurs économiques du territoire : la CCI Grand Lille, le MEDEF Grand Lille, Leroy Merlin France et le club E6.

A la croisée des expertises
Ce nouveau programme s’appuie sur l’expérience du dispositif ADICODE® (ateliers de l’innovation et du codesign) qui a fait ses preuves pour former à l’innovation en codesign et faire émerger des innovations d’entreprises, sur le savoir-faire des Facultés de l’Université Catholique de Lille sur les innovations pédagogiques et l’entrepreneuriat étudiant, sur le TechShop, plus grand makerspace d’Europe et sur EuraTechnologies, écosystème de 80 000m2 dédié à l’innovation numérique et l’entrepreneuriat.

« EuraTechnologies se félicite qu’Yncréa Hauts-de-France, partenaire de longue date soit lauréat du dispositif Disrupt’ Campus, véritable reconnaissance des actions mises en œuvre pour la transition numérique des filières économiques de notre territoire. Nous mettrons ainsi au service des porteurs de projet notre savoir-faire, notre méthodologie éprouvée et reconnue dans l’accompagnement et le développement de jeunes startups innovantes. »
Massimo Magnifico, Directeur des Opération d’EuraTechnologies

Yncréa Hauts-de France, acteur académique porteur du projet
Les trois grandes écoles d’ingénieur HEI, ISA Lille et ISEN Lille sont regroupées dans l’association Yncréa Hauts-de-France. Elle constitue ainsi l’un des premiers pôles d’enseignement supérieur associatif privé d’Europe à but non lucratif, labellisé EESPIG. Yncréa Hauts-de-France permet de conduire - pour les étudiants et pour les entreprises - des projets collectifs, autour notamment de l’innovation et de la transdisciplinarité.

Chiffres clés Yncréa Hauts-de-France : 4 000 étudiants / 25 000 diplômés / 3 diplômes d’ingénieurs / 400 salariés permanents / 23 laboratoires de recherche (dont 4 avec le CNRS). 

Yncréa Hauts-de-France intervient en mettant en œuvre son savoir-faire de pédagogie de l’innovation en codesign et organise la mobilisation d’équipes transdisciplinaires d’étudiants des écoles HEI, ISA et ISEN Lille, sur un trimestre. Chaque équipe se positionnera sur un sujet réel de transition numérique, confié par une entreprise.

Partenaires académiques associés : les Facultés de l’Université Catholique de Lille
Lieu de formation, d'enseignement, de recherche et de service à la société, les Facultés partagent une même philosophie éducative qui conjugue excellence et humanisme, performance et solidarité, interdisciplinarité et synergie. Le cœur facultaire est composé de 5 facultés et établissements affiliés avec environ 7200 étudiants.

Les Facultés de l’Université Catholique de Lille sont partenaires académiques associées du programme ADI’sruptif et mobilisent ses compétences pour contribuer au cursus de formation et aux projets notamment au travers de ses expertises autour de l’entrepreneuriat, de la gestion et de l’anthropologie. Cela offre en complément un accès aux ressources de son Media lab.

 « Participer à ce projet permet de rendre concret notre écosystème innovant », s’enthousiasme Pierre Giorgini, à la tête des Facultés de l’Université Catholique de Lille.

Partenaire non académique : TechShop Ateliers Leroy Merlin
Au sein de ces 2400m², on trouve 10 ateliers et un parc de 150 machines qui font du TechShop lillois le plus grand d’Europe. TechShop Ateliers Leroy Merlin est avant tout un lieu de vie collaboratif et ouvert à tous. TechShop Ateliers Leroy Merlin souhaite donner les moyens et les connaissances nécessaires à tous pour créer, prototyper, personnaliser, fabriquer, recycler… Pour apprendre et développer ses compétences, le TechShop offre aussi un catalogue de plus de 70 formations.

L’association avec TechShop Ateliers Leroy Merlin apporte une originalité complémentaire au programme. Les équipements innovants mais aussi l’état d’esprit qui y est associé sont liés à l’économie du partage et à l’approche par les usages à l’œuvre dans la transformation numérique. Cela est également cohérent avec notre conviction selon laquelle l’approche « learning by doing » est un levier pédagogique probant. 

Partenaire non académique : EuraTechnologies
EuraTechnologies, 1er incubateur/accélérateur français, est un pôle d’excellence et d’innovation implanté à Lille sur 80 000 m². EuraTechnologies accompagne le développement de tous les entrepreneurs du numérique grâce à une méthodologie et un savoir-faire unique dans le soutien aux entreprises, de leur amorçage à leur déploiement international. Créé en 2009, EuraTechnologies a été classé dans le top 10 des accélérateurs d’Europe par Fundacity. EuraTechnologies s’impose comme le précurseur et fer de lance de l’économie numérique française de la French Tech : avec 300+ entreprises, 3700+ salariés, 300+ projets accompagnés, 500+ événements annuels, 170M€+ de levées de fonds depuis 2009 par les startups (Seed Money & Série A) et un réseau international (San Francisco, Dubaï, Shanghai, New-York, Belo Horizonte).
Fort de son expertise et conscient de l’enjeu d’essaimer sur le territoire, EuraTechnologies à Lille diversifie son offre notamment à Roubaix (BlancheMaille by euratechnologies), avec un nouveau lieu de 13 000 m² dédié à l’accueil et au développement de champions du Retail.

« Enabler » et révélateur de talents, EuraTechnologies accélère la transformation digitale au service du développement économique. EuraTechnologies est soutenu par ses trois actionnaires historiques - la Métropole Européenne de Lille, la Région Hauts-de-France et la Ville de Lille – rejoints par le Crédit Agricole, le Crédit Mutuel et la Caisse d’Epargne.

Dans le programme ADI’sruptif, Euratechnologies participe au travers d’interventions et témoignages portant sur l’entreprenariat et sur la transformation numérique, de nature à alimenter la veille et les inspirations des équipes projet.